Critique du film Bis de Dominique Faruggia

Deux amis d’enfance qui ont la quarantaine bien tassée retournent dans le passé, en 1986. Exactement la veille des résultats du bac.
On connaît l’histoire d’avance, on sait comment cela va se finir à savoir qu’ils vont retourner dans le présent en utilisant le même procédé que pour aller dans le passé et qu’ils vont profiter de ce séjour dans le passé pour modifier quelques événements qu’ils ont ratés quand ils avaient 18 ans.
L’intelligence de Dominique Faruggia est d’ailleurs de désamorcer immédiatement tout suspens sur ce point là. Ce n’est pas le sujet du film.
Le sujet, c’est de nous replonger dans cette période magique où l’adolescence se termine et où la vie d’adulte commence. Le sujet, c’est de nous faire retrouver toute cette époque de la fin des années 80. Il y a une vraie tendresse pour cette époque dans le film, une vraie nostalgie qui traverse le film.
Et cela m’a touché. J’ai pris plaisir à retrouver le look et les expressions de l’époque.

La suite sur mon ancien blog.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s