« Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre : mon avis

Je viens de terminer « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre qui a reçu le prix Goncourt en 2013.  J’ai dévoré ce livre de plus de 500 pages en une semaine à peine. L’histoire est tellement prenante, les personnages, comment dira-je, tellement attachants malgré leurs bassesses, que je ne pouvais pas lâcher ce livre tant que je ne tombais pas de sommeil.

Le synopsis est simple, rassurez-vous, il n’y aucun spoiler.

A la veille de l’armistice, deux poilus vont voir leur destin se lier. L’un sauve la vie de l’autre alors qu’ils se connaissaient à peine. En sauvant la vie de son camarade, le poilu reçoit un éclat d’obus qui le défigure atrocement. Au lendemain de la guerre, les deux poilus ne vont plus se quitter. Pour devenir riches, mais aussi pour se venger de cette France qui célèbre ses morts et oublie ses survivants, ils vont monter une arnaque incroyable et totalement immorale. Toute une galerie de personnages tourne autour de ces deux personnages principaux. Et comme dans les films et séries américaines, les seconds rôles voire les troisièmes rôles sont autant travaillés et attachants (et immoraux) que les premiers.

Au Revoir Là-Haut est extrêmement bien écrit. Le style de Pierre Lemaitre est très vivant et assez surprenant. Nous ne sommes pas dans un style précis, défini. L’auteur mêle le style direct, l’indirect, le langage familier avec un langage plus soutenu. Grâce à cela, Pierre Lemaitre nous fait plonger dans cette époque trouble de l’après Première Guerre mondiale.

Pour conclure, le titre vient d’une citation qui est au début du livre et qui est extraite d’une lettre du soldat Blanchard. Cette lettre adressée à sa femme a été écrite par le soldat Blanchard juste avant son exécution le 4 décembre 1914. Avec 5 autres soldats, dont un caporal, le soldat Jean Blanchard fait partie des Martyrs de Vingré, ces soldats exécutés au tout début de la Première Guerre mondiale accusés d’avoir reculés de leur propre initiative lors d’une attaque allemande. Accusés à tort et exécutés à tort, ils seront réhabilités le 29 janvier 1921.

L’article de Wikipédia sur les Martyrs de Vingré est très intéressant. On y trouve les lettres touchantes écrites par ces soldats et destinées à leurs familles.

Pour conclure une nouvelle fois, Albert Dupontel a acquis les droits du roman pour le cinéma. Le film devrait sortir cette année 2017.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s